L’homme qui croyait avoir raison

Voici une parabole racontée par Bouddha, lui-même, il y a quelque 2500 ans :

enfantUn soir, alors qu’il rentre chez lui, un commerçant découvre que sa maison a été cambriolée et incendiée par des voleurs. Et juste à côté des restes calcinés de la maison, il voit un petit corps carbonisé qu’il prend pour le cadavre de son fils. Il ne sait pas que son fils est toujours en vie et qu’après avoir mis le feu à la maison, les bandits l’ont emmené avec eux. Dans son état de confusion, le commerçant prend le cadavre qu’il a sous les yeux pour celui de son fils. Alors il pleure, se frappe la poitrine de désespoir. Puis, il accomplit la cérémonie crématoire comme cela se fait selon ses rites.
Cet homme aimait beaucoup son fils. Il était la raison d’être de sa vie. Il l’aimait tellement qu’il ne supportait pas l’idée d’être séparé de ses cendres. Alors il fait coudre un sac en velour pour y mettre les cendres de son fils et, de jour comme de nuit, qu’il travaille ou se repose, il ne se sépare jamais de son sac de cendres.

 
Prénom
Email 
Pays 


Mais une nuit, son fils parvient à échapper aux voleurs et à retrouver le chemin de sa nouvelle maison. Tout excité, il frappe à la porte au beau milieu de la nuit.
Son père agrippé au sac de cendres, s’écrie : Qui est là ?
– C’est moi, ton fils ! Répond le garçon à travers la porte.
– C’est très méchant de me dire ça. Tu n’es pas mon fils. Mon fils est mort il y a trois ans. J’ai ses cendres avec moi.
Son fils continue de frapper à la porte et de pleurer. Il supplie son père de lui ouvrir, de le laisser entrer. Mais son père refuse. L’homme ne veut pas démordre de l’idée que son fils est mort et que ce garçon qui frappe à la porte n’est qu’un garnement sans coeur qui veut le tourmenter.
L’enfant finit par s’en aller et le père a perdu son fils à jamais.
 

 
Bouddha Nous avons tous des certitudes, nous pensons savoir ce qu’il y a à penser de telle ou telle autre situation, nous avons des idées sur tout et croyons savoir ce qui est juste ou non, ce qui est bon ou mauvais, ce qui est beau ou laid…Mais toutes ces croyances, ces positionnements, ne sont-ils pas limitants ?Ne nous font-ils pas parfois passer à côté de l’essentiel ?


J’ai eu l’occasion de voyager, pas énormément, pas assez à mon goût, mais ces voyages ont été l’occasion de me rendre compte à quel point les mentalités peuvent être différentes d’un endroit du globe à un autre. Les gens ont des conceptions de la vie totalement différentes des nôtres…Et cela fonctionne tout aussi bien !
Accepter que d’autres pensent différemment et que leurs idées ne soient ni meilleures ni moins bonnes que les nôtres peut réellement nous enrichir !

Voici ce que dit Trich Nhat Hanh à propos de cette parabole : si vous êtes prisonnier d’une idée et que pour vous, cette idée est « la vérité », vous passez à côté de la possibilité de connaître la vérité. Même si la vérité vient en personne frapper à votre porte, vous refuserez d’ouvrir votre esprit.

Je vous souhaite bonne route à tous.

N’attendez pas que le bonheur vienne à vous, travaillez-y dès aujourd’hui !

N’hésitez pas à vous inscrire aux cours gratuits :
http://www.loptimiste.org/cours-gratuits.html

 

Site de conférences de développement personnel gratuit :
http://www.loptimiste.org/conference

 

 

Sandrine vp__
Par Sandrine Van Parys
Rédactrice pour Ressources & Actualisation

LOPTIMISTE

Pour vous accompagner
dans votre cheminement personnel
Ma Campagne
16000 Angoulême
sandrine@loptimiste.org

Comments

  1. vaz torres Jean Pierre says:

    superbe histoire!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Merci encore une fois Sandrine pour ta parabole. Je crois que c’est exactement les paroles dont j’avais besoin aujourd’hui… Je vois bien que je m’accroche à des choses de toutes mes forces… une histoire comme celle-là montre l’évidence de lâcher ses croyances…

    Je te souhaite une magnifique fin de journée,
    Cécile

  3. anealphabete says:

    Jolie demonstration concernant la croyance en sa propre verite….tellement de verites proposees sur un plateau d.argent…..

  4. Bonjour Sandrine,
    Merci encore pour tout. oui ces histoires me façonnent. Ce qui est
    marquant c’est la simplicité avec laquelle tu nous les
    contes.franchement je suis un homme heureux.
    Merci Sandrine

  5. C est une histoire pleine de bon sens et qui nous pousse à ouvrir les yeux sur notre propre vision de la vie
    Merci Sandrine

  6. Rose Ausu says:

    merci Sandrine,

    j’aime trop tes histoires. cela m’aide beaucoup dans la vie de tous les jours.
    j’essaie de suivre tous ces conseils.

    • Merci beaucoup Rose,
      Je suis vraiment très heureuse que mes histoires puissent te rendre service.
      Mais c’est grâce à vous tous que le site peut fonctionner, c’est une interaction permanente !
      Je vous remercie tous d’y contribuer !
      Merci encore Rose, à très bientôt !

  7. Oui !! N’ayons pas peur d’ouvrons notre esprit et notre coeur !!
    Les différences des « autres », proches ou éloignés sont des richesses…

  8. c’est une histoire qui vient de m’éveillé à certains erreurs que je commettais Merci beaucoup Sandrine

  9. Petitcanada says:

    C’est très touchant cette histoire et ça nous incite à saisir les occasions qui viennent à nous sans réfléchir trop car très souvent on passe à côté de la vérité, et on meurt ds l’obscurité de la vie. Merci infiniment Sandrine de n’avoir fait vivre cette vibrante histoire.

  10. Une belle histoire. Nos grandes convictions peuvent devenir nuisible si nous ne les revisitons pas régulièrement. Merci

  11. Magnifique parabole,Sandrine,quand bien même elle est d’une certaine façon bien triste
    Il est vrai qu’il ne faut pas être esclave de nos certitudes, de ce que nous croyons être « nos certitudes » Amitiés Bertrand

  12. Merci, incroyable, j’adore vos histoires, sont simple efficaces à tous.Je lie aussi les commentaires des gens c’est tellement beau. Merci bonne continuité.

  13. Très inspirant…..Je viens tout juste de découvrir votre site …c’est la première histoire que je lis et……j’en ai le souffle coupé. ..ça colle tout à fait à mon besoin…

    Et j’aime beaucoup. MERCI

  14. Merci pour vos histoires et pour votre site qui permettent de voir la vie de manière plus positive quand certains événements vous font perdre votre discernement. ☀️

  15. La seule certitude qu un homme doit avoir sur terre, c est su il ne sait rien. Dès lors, il est plus ouvert d esprit et tellement plus réceptif!
    Merci pour cette histoire édifiante!

  16. YOUSSOUPH DIEME says:

    Bonjour Sandrine,
    je vous remercie d’avoir partagé votre travail avec le monde.Je vous souhaite du bonheur

Laisser un commentaire

*