Le bonheur est en vous

Modifier nos pensées pour voir la vie autrement !

Changer nos pensées 2Il n’est rien autour de vous qui n’ait d’abord été une pensée. Vous ne faites rien que vous n’ayez pensé d’abord. Le moindre de vos gestes naît d’une pensée, chacun des évènements de votre vie a sa source dans une pensée.

Les fonctions mêmes qui s’accomplissent en nous sans l’aide de la pensée sont influencées par la pensée : votre digestion est perturbée par une pensée anxieuse, votre respiration altérée par la simple idée d’une oppression.

« Lorsque vous vous trouvez dans une pièce obscure, insultez-vous la nuit ?
Non : Vous apportez une lampe.
Partout où il y a du noir dans votre vie, faites la lumière en vous. »

– Marcelle Auclair

Chaque pensées est une graine appelée à germer, à pousser, à fleurir, à donner des fruits.Or que font la plupart des gens ? Ils agissent comme un jardinier fou qui sèmerait de la mauvaise herbe et s’étonnerait de ne pas récolter de blé. Vous semez des pensées de pauvreté, de discorde, de maladie, et vous vous étonnez de ne pas récolter tous les bonheurs du monde.

Vous n’êtes pas satisfait de votre existence, de votre verger ? Il est envahi par les ronces, improductif, aride.

Vous accusez le destin ?

Au lieu de désespérer, posez-vous sérieusement une question :

« Quelles pensées ai-je semées ? »

Êtes-vous certain de n’avoir admis dans votre terrain que des pensées d’amour, vous qui vous lamentez de ne pas être aimé ? Êtes-vous sûr de ne laisser germer en vous qu’indulgence, vous qui vous affligez d’être traité sans miséricorde ? Pouvez-vous loyalement dire que vous avez fait de copieuses semailles de pensées de succès, vous dont l’existence est un perpétuel échec ?

Tout prend naissance dans notre pensée. Les événements n’ont d’importance que dans la mesure où nous leur permettons de déposer en nous des pensées négatives, destructives.

 
Prénom
Email 
Pays 


Connaissez-vous un champion de quoi que ce soit qui se présente à l’épreuve avec la certitude d’être battu ?

Les sportifs le savent : après une défaite occasionnelle, il faut prendre une revanche immédiate, afin de ne pas laisser l’idée de l’insuccès prendre racine.

De même, faites bonne garde. Reconnaissez que ceux dont vous admirez la réussite gardent dans les difficultés une espérance inébranlable.

Imaginez votre monde intérieur comme un champ dans lequel chacune de vos pensées va germer. Contrôlez les sentiments et les idées qui vous traversent : « Quels fruits cette pensée va-t-elle donner ? »
Lorsque ces fruits ne sont pas de ceux que vous aimeriez cueillir, arrachez sans faiblesse la mauvaise petite graine…Et remplacez-la par la pensée opposée.

changer nos penséesUne douce obstination transformera plus vite que vous ne pouvez le croire un désert broussailleux en un verger magnifique.

Ce texte est tiré du livre : « Le bonheur est en vous » de Marcelle Auclair.
Il a été publié pour la première fois en 1935, mais il est, et sera toujours d’actualité. Il exprime si bien le message que j’ai envie de vous transmettre que je vous l’ai retranscrit tel quel sans en changer une virgule.

Le bonheur est en chacun de nous, nous pouvons échanger chaque pensée négative par une pensée positive. C’est un exercice qui ne va pas de soi, qui demande une certaine dose d’entrainement. Mais nous pouvons tous y arriver.

N’attendez pas que le bonheur vienne à vous, travaillez-y dès aujourd’hui !

N’hésitez pas à vous inscrire aux cours gratuits :
http://www.loptimiste.org/cours-gratuits.html

Site de conférences de développement personnel gratuit :
http://www.loptimiste.org/conference

 

Sandrine

Vous souhaitez être informé dès qu'un article parait sur notre site ?

 Inscrivez votre prénom et
votre adresse mail
puis validez

Cette inscription est gratuite et ne vous engage en aucune façon, vous pouvez en plus vous désabonner quand vous le souhaitez par un simple clic car tous les messages que vous recevrez comporte un lien de désinscription

100% sûr

Nous respectons votre tranquillité :

Jamais vous ne recevrez la moindre publicité, rien que des informations sur les sujets qui vous intéressent et votre adresse reste strictement confidentielle, nous ne revendons jamais les adresses des personnes qui s'inscrivent sur notre site, ce n'est pas notre politique.

oOo

Sandrine vp__
Par Sandrine Van Parys
Rédactrice pour Ressources & Actualisation

LOPTIMISTE

Pour vous accompagner
dans votre cheminement personnel
Ma Campagne
16000 Angoulême
sandrine@loptimiste.org

Comments

  1. Merci beaucoup Sandrine pour ce texte qui est si explicite.
    Un rappel comme j’en avais bien besoin…
    Très belle journée à toi,
    Cécile

  2. Cher Sandrine depuis un certain temps
    j’essaye de calmer la tempête qui m’assaille depuis un an à la place de me plaindre du vent j’essaye de l apprivoiser pour qui puisse bien se repartir sur les voiles de mon navire
    affin d’arriver à bon port sain et sauf..

  3. Merci Sandrine pour votre message optimiste un grand bien pour le moral et grand merci de nous faire partager que du bonheur à tous et toutes

  4. Bon matin, et je trouve agréable que vous me demandiez mon avis,
    et je vous la partage aisément…. voila…Je crois, que:
    Parfois, pour en arriver a un règlement plus positif, je dirais même « gagnant/gagnant »
    il est préférable de s’adapter soi-même a la situation,
    afin de trouver une solution en nous, en s’inspirant du moment présent,
    plutôt que de « frapper sur le messager »…
    Ainsi, le rayonnement provoquer sur l’autre n’en sera que plus lumineux.

  5. C’est exactement ce que j’essais de faire (désapprendre) afin de voir ce qui est, comme c’est réellement, sans jugement ni interprétation
    J’y travail tout les jours pour que cela devienne un automatisme « sans forcer »
    Pour cela je fais aussi une recherche sur moi (qui suis-je, est-ce que je me connais suffisamment)
    La seul chose que je sais c’est que l’amour est la clé de toutes les questions concernant le bonheur
    Bonne continuation à toi Sandrine

  6. J’ai vraiment bien aimé l’article. Que Dieu vous bénisse.

  7. Petitcanada says:

    C’est article est vraiment intéressant puisqu’il apporte un appui fort aux leçons précédentes. Ce qui me fait le plus plaisir c’est la citation disant si on se trouve dans une pièce obscure, isultons nous l’obscurité ? Non, nous apportons de préférence une torche. Parfois nous nous faisons du mal pour des raisons insensées au lieu de nous apporter de l’aiclairecissement. Alors je ne vraiment pas comment vous dire merci, parce grâce à ce cours j’apprends à fixer mon esprit sur ce que je veux vraiment. Je retiens une citation extrêmement forte dans l’ebook précédent (on ne peut pas désirer quelque chose et cultiver son contraire).

  8. Bonjour Sandrine,

    Merci pour vos publications.
    Je n’ai pu lire entièrement votre article car je souffre de troubles cognitifs importants mais cette citation me parle car je suis une optimiste née.
    Rien n’a jamais pu ne serait qu’ébrécher ce mode de fonctionnement.
    Et pourtant je vis avec plusieurs maladies invalidantes, à 40 ans je me suis retrouvée en invalidité totale ne pouvant plus travailler du tout.
    J’ai dû abandonner mon travail de formatrice, animatrice d’un groupe de vente de 80 personnes. Un travail passionnant que je pratiquais quasiment 7/7 et 15h par jour.
    Suite à cela il m’a fallu quitter un mari qui devenait insupportable face à mon handicap.
    Seule avec mon fils et une vie nettement moins confortable et malgré la maladie et le handicap qui progresse, même lorsque je me retrouve dans une obscurité psychologique, je sais qu’il y aura à nouveau de la lumière, ce sont des passages difficiles mais jamais je n’ai perdu espoir et je sais que le meilleur reste à venir. C’est ainsi que je m’en suis toujours sortie car la maladie a débuté il y a plus de 25 ans. Il y a trois ans, elle a gagné une bataille mais pas la guerre ! Je fais de chaque jour une étape vers une nouvelle vie plus sereine et je vis selon le principe « carpe diem ».
    Vos publications comme les différentes sources de philosophie positive que je suis m’aident à ne jamais me perdre dans l’obscurité.
    Vous prêchez donc une convaincue et je vous remercie de partager tout cela avec nous.
    Je tente quand mon état me le permet d’écrire un récit parlant des maladies rares qui me touchent et de mon vécu, de ma façon de tenir et me battre, afin d’aider peut-être un jour ne serait-ce qu’une personne si j’étais publiée.

    Bien à vous.

    Lola

  9. akim achamou says:

    c’est encourageant et surtout merci pour les message, cela m’aide beaucoup

  10. Merci pour ton aide sandrine

  11. Bonjour Sandrine,

    Merci pour vos publications.
    Je n’ai pu lire entièrement votre article car je souffre de troubles cognitifs importants mais cette citation me parle car je suis une optimiste née.
    Rien n’a jamais pu ne serait qu’ébrécher ce mode de fonctionnement.
    Et pourtant je vis avec plusieurs maladies invalidantes, à 40 ans je me suis retrouvée en invalidité totale ne pouvant plus travailler du tout.
    J’ai dû abandonner mon travail de formatrice, animatrice d’un groupe de vente de 80 personnes. Un travail passionnant que je pratiquais quasiment 7/7 et 15h par jour.
    Suite à cela il m’a fallu quitter un mari qui devenait insupportable face à mon handicap.
    Seule avec mon fils et une vie nettement moins confortable et malgré la maladie et le handicap qui progresse, même lorsque je me retrouve dans une obscurité psychologique, je sais qu’il y aura à nouveau de la lumière, ce sont des passages difficiles mais jamais je n’ai perdu espoir et je sais que le meilleur reste à venir. C’est ainsi que je m’en suis toujours sortie car la maladie a débuté il y a plus de 25 ans. Il y a trois ans, elle a gagné une bataille mais pas la guerre ! Je fais de chaque jour une étape vers une nouvelle vie plus sereine et je vis selon le principe « carpe diem ». 
    Vos publications comme les différentes sources de philosophie positive que je suis m’aident à ne jamais me perdre dans l’obscurité.
    Vous prêchez donc une convaincue et je vous remercie de partager tout cela avec nous.
    Je tente quand mon état me le permet d’écrire un récit parlant des maladies rares qui me touchent et de mon vécu, de ma façon de tenir et me battre, afin d’aider peut-être un jour ne serait-ce qu’une personne si j’étais publiée.

    Bien à vous.

    Lola

  12. toute nouvelle sur votre site merci pour ces pensées positives
    il me faudra un peu de temps je pense pour transformer mes pensées négatives en positives car je traverse des moments très difficile sur lesquels je n’ai aucun pouvoir notamment le décès d’un être très cher et l’arrivée d’une maladie incurable chez une autre personne très chère à mon coeur.
    mais je continue à chercher de l’aide dans vos pensées positives et je vous en remercie
    bonne semaine
    Angèle

    • Voir le positif en toute chose n’est pas aisé. Et ceci est particulièrement vrai lorsque l’épreuve que nous avons à traverser touche à la santé ou à la vie de personnes qui nous sont chères. J’espère que le site vous y aidera.
      Toutes mes pensées vous accompagnent Angèle.

  13. ANNE CYNTHIA says:

    La vie me semble trop courte pour la passer à entretenir des ressentiments ou ressasser des griefs.Aujourd’hui, l’optimisme est une nécessité pour préserver sa santé mentale.Et je pense que le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque, mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous avons et il n’est pas quelque chose que tu planifies pour le futur, c’est quelque chose que tu conçois pour le présent.Alors continues sur cette lancée Sandrine je partage ce texte assez motivant que tu as publié.Anne

  14. Avec gratitude

Laisser un commentaire

*